Warning: Division by zero in /homepages/7/d210399079/htdocs/siteweblesmistons/ecrire/inc/filtres_images.php on line 608

Warning: Division by zero in /homepages/7/d210399079/htdocs/siteweblesmistons/ecrire/inc/filtres_images.php on line 609

Warning: Division by zero in /homepages/7/d210399079/htdocs/siteweblesmistons/ecrire/inc/filtres_images.php on line 608

Warning: Division by zero in /homepages/7/d210399079/htdocs/siteweblesmistons/ecrire/inc/filtres_images.php on line 609

Warning: Division by zero in /homepages/7/d210399079/htdocs/siteweblesmistons/ecrire/inc/filtres_images.php on line 608

Warning: Division by zero in /homepages/7/d210399079/htdocs/siteweblesmistons/ecrire/inc/filtres_images.php on line 609
Un Porteur de Rêves ... en Afrique ! - Les Mistons

Les Mistons
Zoom
Un Porteur de Rêves ... en Afrique !

Le projet ARA – pour Arts de Rue en Afrique – est un projet multicolore, exotique, une tournée théâtrale d’un an à travers toute l’Afrique pour voler dans les plumes du Sida. Le projet ARA, ce sont 3 jeunes étudiants, d’horizons très différents, qui ont décidé de former cette troupe de théâtre et d’inventer leur propre outil de sensibilisation au VIH/Sida : le « théâtre de rue - forum ». C’est un mélange entre 2 formes de théâtre a priori très différentes.

Le théâtre forum d’abord, un moyen de sensibilisation, et de réflexion très efficace. Il s’agit de jouer une scène d’une vingtaine de minutes mettant en scène un problème de société, et se terminant nécessairement très mal, puis de demander à quelqu’un du public de venir sur scène pour remplacer un des comédiens qu’il juge avoir mal agi. La scène est alors rejouée du début, en improvisation. Le spect-acteur prend la place du personnage, et modifie son comportement, ses réactions face aux autres personnages, ce qui aboutit à une nouvelle issue, meilleure ou pire que l’issue initiale. Le joker, sorte de Monsieur Loyal du théâtre forum, faisant le lien entre la scène et le public, analyse alors les modifications qui se sont produites, interroge les comédiens et le spectateur pour comprendre ce qui s’est passé. Il demande ensuite à une autre personne du public de venir proposer une autre idée. Le théâtre forum permet donc d’analyser un problème complexe de l’intérieur, d’expérimenter des solutions, de prendre la place de l’autre pour comprendre son attitude, ses réactions ...

Le théâtre de rue ensuite, avec la pratique des échasses comme art principal puisque deux des membres initiaux du projet font partie des « Porteurs de rêve », la troupe de théâtre de rue de la compagnie « Les Mistons ». Des échasses allant de 50 cm à 1m60 de haut, qui créent des rapports de force très important entre les personnages. Nous utilisons d’autres techniques empruntées au cirque, comme les bolas ou le diabolo, le mime et le crachage de feu. Tout ceci donne un spectacle assez impressionnant et haut en couleurs.

Dans le but de créer un spectacle compréhensible par tous (nous jouons dans des endroits où les gens ne parlent pas ou seulement très peu français), impressionnant pour garder l’attention des spectateurs, et faisant réfléchir le public sur les principaux problèmes liés aux VIH en insistant sur la prévention de base (voies de transmission, moyens de protection), nous avons inventé une histoire dans laquelle alternent des scènes de théâtre forum, et des scènes d’arts de rue. Nous traitons ainsi de la stigmatisation des personnes séropositives et des orphelins du Sida, des modes de transmission et de non-transmission du virus, des moyens de se protéger, dans un contexte ludique de conte où le mystère et la magie jouent un rôle important.

Nous avons joué ce spectacle 16 fois en Afrique de l’Ouest, dans des petits villages perdus en brousses sénégalaise, malienne et burkinabé. Et dans chaque pays, dans chaque village, nous intégrions 2 à 4 comédiens locaux, qui jouaient en langue locale. Ce mélange culturel autour du théâtre crée des rencontres incroyables. Nous leur apprenons l’art des échasses, certains connaissent déjà, pour d’autres, c’est une découverte totale, mais globalement, tout le monde apprécie. Eux s’approprient les différents rôles, et y ajoutent leur propre culture, leur patrimoine. Voilà pourquoi le spectacle est si riche, théâtralement, humainement. Parce que c’est un immense mélange d’arts, de gens, de langues, de cultures, de rêves et de dure réalité.

Désormais, la page de l’Afrique de l’Ouest est tournée. Nous voulions expérimenter le « théâtre de rue - forum », c’est fait, et c’est réussi. C’est un outil qui fonctionne vraiment bien. Par notre spectacle, nous estimons avoir touché environ 10 000 personnes en 6 mois de travail, bilan très positif, en espérant juste que le message du grand méchant Benoit je-ne-sais-plus-combien ne passe pas par les oreilles de nos spectateurs ! Maintenant, nous sommes en Afrique de l’Est pour les 6 prochain mois, avec la même mission de sensibilisation Sida par le théâtre. Et nous ne pouvons qu’espérer que tout se passe aussi bien que de l’autre côté de ce continent si fascinant.

Pour suivre leurs aventures rdv sur le blog



Plan du site | Espace privé | Suivre la vie du site | Spip