Les Mistons
Spectacles
Tu as bien fait de venir, Paul

Georges vit seul dans une chambre délabrée et semble avoir lâché prise avec la vie. Ce jour-là, son fils Paul vient le voir. C’est un évènement rare... Les deux hommes se voient peu et ne se parlent pas. Mais aujourd’hui, le fils doit parler. Il a une chose importante à dire à son père... et tout le trajet de la pièce pour y parvenir à travers les lieux communs que l’on peut échanger, le repas que l’on partage, les souvenirs de l’épouse morte et de l’enfance heureuse. C’est un suspense... un suspense de l’infiniment petit... mais un vrai suspense !

mise en scène : Didier moine
avec Yvan Chevalier et Julien Leonelli
lumière : Jérôme Pratx

La presse
" La mise en scène précise et discrète de Didier Moine, cerne au plus près le long et insidieux processus de lézardage qui mènera chacun à tomber le masque . On ne décroche pas une seconde, tant les mouvements de conscience hantent le plateau. "
Myriem Hajoui - A NOUS PARIS

" Les acteurs font preuve de finesse du début jusqu’à la fin. La mise en scène réussit à nous faire réfléchir sur des sujets tels que l’amour, la famille, la solitude, la mort. "Tu as bien fait de venir, Paul" est un vrai moment de bonheur ! "
LA PROVENCE

" Gilles Costaz : Tu as bien fait de venir, Paul mis en scène par Didier Moine. Là on est dans l’émotion très forte, pas dans le sarcasme de Louis Calaferte, mais sa tendresse
Jacques Nerson : C’est une très belle pièce…
Gilles Costaz : Les deux comédiens, Yvan Chevalier et Julien Leonelli, menés par Didier Moine vers des éclats souterrains, sont d’une sobriété bouleversante. C’est un très beau spectacle. "
22/07/08 - LE MASQUE ET LA PLUME

"Deux acteurs excellents."
Wendy Bouchard - EUROPE 1

"Deux comédiens touchants et talentueux, un texte de Louis Calaferte surprenant de simplicité et d’émotion. "
Claire Hazan - PREMIERE avec PARISCOPE

"L’air étouffant de cette fin de journée devient suffocant, étouffant au fil de l’échange. On attend un orage pour rafraîchir l’atmosphère. Cet orage arrivera et fera éclater les sentiments et les langues se délieront pour laisser place à... Je préfère taire la fin de ce récit dans lequel chacun peut se projeter et se retrouver dans les traits de Julien Leonelli et d’Yvan Chevalier, tant leur interprétation naturelle nous renvoie à nos dimanches de visite familiale. Didier Moine, le metteur en scène, s’est fait ethnologue et signe avec « Tu as bien fait de venir, Paul » notre "Festen" français."
Laurent Bourbousson - www.festivalier.net

création septembre 2005 - Paris
reprise juillet 2008 - Festival off Avignon

le site du spectacle



Plan du site | Espace privé | Suivre la vie du site | Spip